Un outil numérique éducatif responsable, c'est quoi ?

par EZ
5 minutes
Un outil numérique éducatif responsable, c'est quoi ?

Avant de proposer quelques caractéristiques d'un outil numérique éducatif responsable, il convient dans un premier temps de rappeler quels sont les moyens utilisés par les entreprises des technologies de l'éducation et du numérique en général pour monétiser leurs produits

  • le modèle payant. L'application ou le service est disponible après paiement (unique ou récurrent). 
  • le modèle freemium. L'application ou le service est utilisable gratuitement avec des fonctionnalités ou des possibilités de création bridées. Toutes les fonctionnalités sont débloquées après paiement. C'est un modèle couramment utilisé par les entreprises de l'edtech, car cela permet aux usagers de se faire une idée du produit (et de potentiellement créer une dépendance) avant de passer à la caisse.
  • le modèle gratuit. C'est également un modèle courant, surtout chez les GAFAM. Toutes les fonctionnalités sont immédiatement disponibles gratuitement. Le potentiel de monétisation, souvent méconnu des usagers, se situe ailleurs : dans les données que ces entreprises vont pouvoir collecter, utiliser, malaxer, revendre afin de générer des publicités ciblées, de dresser des habitudes de consommation, etc.

Il faut toujours garder à l'esprit que l'objectif reste en premier lieu commercial : il s'agit bien entendu de proposer des contenus et des services de qualité, mais il s'agit surtout et avant tout de vendre, avec des stratégies marketing plus ou moins élégantes.

Quelques caractéristiques d'un outil numérique éducatif responsable

Pour La Digitale, un outil numérique éducatif responsable, c'est...

  • un outil avec un modèle économique clair et transparent ;
  • un outil sans publicité ;
  • un outil au code source ouvert et conformes aux valeurs du logiciel libre ;
  • un outil qui met la pertinence pédagogique au centre de sa conception ;
  • un outil qui est facile d'accès (peut être utilisé sans avoir à créer de compte ou avec une création de compte sans adresse email) ;
  • un outil qui ne collecte pas de données personnelles (ou qui indique très clairement quelles sont les données utilisées et à quelle fin) ;
  • un outil qui ne collecte pas de données statistiques (ou qui utilise des outils libres et auto-hébergés pour le faire) ;
  • un outil qui optimise (compression des images, etc.) ou limite l'utilisation des médias (la vidéo est-elle toujours le moyen le plus efficace de présenter un concept, une notion ?) ;
  • un outil avec des fonctionnalités ciblées qui ne cherche pas à tout faire, mais au contraire, à faire une chose et à la faire bien ;
  • un outil qui n'affiche pas de notifications à outrance et qui n'est pas intrusif ;
  • un outil qui fait l'objet d'un design, d'une conception et d'un développement éthiques : chargement rapide, code optimisé, choix pertinent des technologies, etc. Sur ce sujet, GreenIT.fr, avec le soutien de plus de 50 contributeurs membres du collectif Conception Numérique Responsable, a mis au point un référentiel de 115 bonnes pratiques d'éco-conception Web.

Un outil numérique responsable considère également l'utilisateur comme responsable et l'aide à mettre en place de bonnes pratiques.

Est-il toujours nécessaire d'être inondé de notifications pour nous indiquer dans un flux continu ce qu'il se passe en ligne, ce qu'untel a fait, a commenté, etc. ? Il s'agit bien entendu de capter le fameux temps de cerveau disponible...

Est-il toujours nécessaire que notre téléphone, ce cher ami, nous dise (dicte ?) ce qu'il faut faire, où il faut aller à chaque instant ? Ne trouvez-vous pas cela infantilisant ? Utilisons-nous encore notre bonne vieille mémoire humaine ?

Exemple de responsabilisation et de bonne pratique : quand vous créez un nouveau contenu avec un outil de La Digitale, il est nécessaire de récupérer et d'archiver le lien vers ce contenu, car il n'y a aucun autre moyen de retrouver l'accès à ce contenu. Cela demande donc de l'organisation : le lien peut être ajouté sur un diaporama, dans le dossier du cours avec un fichier texte, etc.

À suivre et à débattre.

Numériquement vôtre,

EZ